Systèmes de propulsion marine

2 janvier 2016

Composé d’un moteur marin, souvent une boîte de vitesses, arbre, hélice et un gouvernail, le système de propulsion marine génère la puissance pour propulser le yacht. Ils sont aussi appelés systèmes d’entrainement ou, tout simplement «motorisation» et les propriétaires de bateaux ont un éventail de choix quand il vient aux composants du système que divers chantiers ont privilégié pour construire leurs yachts, notamment en ce qui concerne le moteur marin et les hélices. Pour vous aider à différencier le système de propulsion d’un bateau, voici une brève explication de chaque type de motorisation:

MOTORISATION IN-BORD

Le terme motorisation est interchangeable avec les termes entrainement ou tout simplement moteur, donc une motorisation in-bord est tout simplement un moteur marin clos à l’intérieur de la cale moteurs ou salle des machines d’un yacht. Avec une propulsion à l’intérieur, l’arbre, le gouvernail et les accessoires sont sous le bateau laissant la poupe du navire sans obstacles extérieurs. Les motorisations in-bord peuvent être soit essence ou diesel et deux moteurs jumeaux sont plus populaires tandis qu’ils existent également avec un seul moteur. Un moteur marin V-drive est un moteur in-bord classique modifié qui est placé plus près de la poupe du bateau qu’un entraînement direct.

PROPULSION DIRECTE OU LIGNE D’ARBRE D’HÉLICE

Un système d’entraînement direct, prend sa puissance provenant d’un moteur marin sans réduction (comme une boîte de vitesses), directement dans l’arbre et par la suite dans les hélices. Les moteurs in-bord sont placés au sein de la coque du bateau. Avec une ligne d’arbre, les moteurs doivent être placés bien en avant à l’intérieur du bateau de façon à fournir un angle suffisant pour que la ligne d’arbre traverse la poupe jusqu’aux hélices. Historiquement plus classiques, ils sont fiables et faciles à entretenir.

V-DRIVE

Dans un bateau avec un «V-drive», le moteur est monté un peu plus loin en arrière du bateau et l’avant du moteur fait face à l’arrière. La transmission est reliée à l’arrière du moteur. Le premier arbre d’entraînement relie l’arrière de la transmission à une boîte de vitesses montée au centre du bateau. Le second arbre d’entraînement se prolonge à partir de la boîte de vitesses vers l’arrière et en dessous du bateau, sous le moteur, jusqu’à l’emplacement de l’hélice. Les bateaux montés avec des V-drive nécessitent généralement une salle des machines plus petite et donc bénéficient d’un espace habitable plus grand.

En Méditerranée, les fabricants de moteurs marins comme CATERPILLAR ou CUMMINS (USA), MTU ou MAN (ALL), VOLVO PENTA (SUE) et YANMAR (PB), ont le meilleur service, support après-vente, couverture des pièces de rechange et, par conséquent, la plus grande part du marché.

MOTORISATION HORS-BORD

Les moteurs hors-bord sont des unités autonomes montées sur le tableau arrière d’un bateau. Chacune comprend un moteur, une hélice, et la commande de direction par l’unité inférieure qui agit comme un gouvernail. Les moteurs hors-bord sont le type de propulsion le plus commun de petits bateaux.

EMBASES

Autrement connus comme le moteur marin in-bord/hors-bord, les embases sont considérées par certains comme le meilleur des deux mondes. Le moteur est monté à l’intérieur de l’avant de la traverse avec un axe qui passe par la traverse jusqu’à l’unité d’entraînement. Similaire à l’unité inferieure du moteur hors-bord, cette partie du moteur comporte une hélice et agit comme un gouvernail pour diriger le bateau.

HÉLICES DE SURFACE

Les hélices de surface sont des systèmes de propulsion spécialisés, principalement utilisés par les yachts sportifs de performance, avec une hélice qui « perce » la surface de l’eau pour fournir une poussée accrue. Elles opèrent moitié dans l’eau et l’autre moitié en dehors dans de l’eau dans le sillage planant du bateau, avec un arbre de transmission qui sort presque horizontalement à travers le tableau arrière et appelé « godet » en raison de sa forme. L’hélice de surface peut tourner très rapidement à la surface de l’eau, car l’effet de cavitation est réduit, mais il faut contrôler en permanence le niveau d’immersion de l’hélice quelle que soit l’assiette du bateau.

Le fournisseur plus populaire d’hélices de surface est ARNESON Surface Drives (USA) et leur technologie a été initialement développée pour la marine militaire.

PROPULSION JET

Curieusement utilisée dans les motos marines, mais aussi sur de grands yachts, la propulsion jet remplace les hélices pour propulser un bateau dans l’eau avec une poussée d’air à haute pression sortant par la poupe d’un navire. Le jet d’eau attire l’eau sous la coque, et passe à travers des turbines et ensuite un embout mobile à pas variable qui dirige le bateau.

Propriété de ROLLS-ROYCE, le principal fabricant de turbines de propulsion jet est KAMEWA (SUE).

PROPULSION POD (ACTUELLEMENT COMMUNÉMENT APPELÉE IPS)

Ces nouveaux pods très efficaces sont mis en place directement sous les moteurs fournissant environ 30% de plus de puissance et une consommation de carburant de 25% en moins. Des hélices qui font face à l’avant tirent sur l’eau sous le bateau, ce qui augmente l’efficacité et la vitesse. Ils rendent également les yachts extrêmement maniables grâce à la technologie du joystick. Ils gagnent une popularité importante et un nombre croissant de chantiers développent des coques adaptées aux pods afin de pouvoir utiliser ce système.

La plus grande part de marché dans cette catégorie est incontestablement détenue par VOLVO PENTA (SUE) et leur Système de Performance In-bord, ou tout simplement IPS, qui sont utilisés sur nos Yachts Marquis. Cependant CUMMINS (USA) propose également une propulsion pod similaire appelée ZEUS. Même si les deux fabricants fournissent jusqu’aux yachts de taille moyenne, la tendance est de monter ce système sur les navires plus grands.

PROPULSION HYBRIDE

La propulsion hybride est de plus en plus populaire parmi les systèmes de propulsion marine. La technologie propose, dans certains scenarios, des avantages sur les systèmes traditionnels uniquement propulsés par diesel, sur les deux bateaux de plaisance comme sur les navires commerciaux. Cela constitue un bénéfice à l’environnement de la plaisance mais aussi une capacité de croisière rentable et à long terme.

La technologie de propulsion hybride d’aujourd’hui peut être une option viable avec la bonne application. Avec les partenariats de marketing de Dreamline Yachts, Italia Super Yacht et Admiral Yachts, YACHTS INVEST est connaisseur de cette technologie.

Un système de propulsion hybride est essentiellement un système diesel-électrique avec l’ajout de dispositifs de stockage et de commandes électriques améliorées. Ainsi, chaque système hybride implique un moteur électrique, un générateur, des périphériques de stockage électriques, un moyen de les charger et un système de contrôle. Il implique également un moteur, habituellement alimenté au diesel, mais qui consomme beaucoup moins.

Il existe deux types de systèmes de propulsion hybride marine principaux : en série et en parallèle. Dans un système en série, le moteur électrique entraîne l’arbre de transmission directement, comme sur un bateau totalement électrique. Dans une configuration parallèle, le moteur est relié à l’arbre de transmission par une combinaison moteur / générateur et un système d’embrayage.

Le système de propulsion hybride marine mieux connu et testé sur le marché est fourni par SIEMENS MARINE (ALL). Dreamline Yachts propose la Propulsion Hybride de Siemens, conçue avec la technologie la plus récente pour fonctionner avec une émission mineure de CO2, par une plus faible consommation et pratiquement silencieuse.

La propulsion hybride est un type de propulsion dans lesquels 2 types de propulsion sont combinées pour la propulsion d’un navire. La Propulsion Hybride de Siemens combine un système de propulsion classique (2 x moteurs diesel) avec la propulsion électrique (groupe électrogène diesel, plus des moteurs électriques).