Classification CE de Yachts

29 mars 2016

Le système de Classification CE de yachts est le système européen (CE signifie Conformité Européenne) dictant les standards d’homologation CE pour construction et vente de bateaux. Les navires dans l’une des catégories de produits contrôlés ne peuvent être légalement vendus dans l’UE, sauf si ils ont passé les tests pour recevoir le marquage CE. Cette règlementation s’applique à tous les bateaux de plaisance de 2,5 à 24 mètres, qu’ils soient destinés à une navigation en mer ou en eaux intérieures. Les bateaux neufs ou d’occasion en provenance de pays autres que les États membres de l’Union européenne sont également soumis au marquage CE.

En 1994, les pays de l’Union Européenne ont adopté la Directive des Bateaux de Plaisance (RCD) et l’ont amendée en 2003. Il s’agit d’un ensemble unique et « harmonisé » des exigences essentielles pour les bateaux vendus dans tous les pays membres. Le respect du RCD est requis par la loi dans les pays membres de l’Union Européenne, et les inspections de sociétés de classification tierces leurs certifications sont nécessaires dans le cadre du processus de classification CE de yachts. Les bateaux sont octroyés le marquage CE à la fin du processus, ce qui confirme qu’ils ont passé et rassemblent les conditions techniques, de construction, de sécurité et juridiques valables pour leur vente dans l’Union Européenne. Chez nous, nous parlons généralement de ceux-ci comme des « bateaux homologués CE ».

Voici un résumé sur l’origine et la classification CE de yachts et comment fonctionne cette homologation :

Depuis 1998, la réglementation européenne encadre les bateaux de plaisance qui doivent porter le marquage CE, les obligeant à respecter certaines normes de construction et de sécurité. Pour cela, les bateaux sont classés en quatre catégories de conception selon leurs aptitudes à affronter les conditions de navigation en fonction de la force du vent et de la hauteur des vagues. Sachant que la météo est un phénomène variable, ces catégories n’ont pas pour objectif de limiter la distance de navigation des plaisanciers (cela dépend du matériel de sécurité à bord), mais plutôt de les responsabiliser en les informant sur les capacités de leur bateau à naviguer en toute sécurité en fonction des conditions météo en mer. Pour chaque navire, la catégorie de conception est caractérisée par une lettre comprise entre A et D.

Premièrement, commençons par l’échelle de BEAUFORT. Cette échelle vous donne l’état de la mer afin de bien planifier vos déplacements. C’est l’amiral britannique Francis BEAUFORT qui a imaginé une échelle comportant des critères assez précis pour quantifier le vent en mer et permettre la diffusion d’informations fiables universellement comprises. Cette échelle comporte 13 degrés, de 0 à 12, ce qui est remarquable dans cette échelle, c’est qu’elle permet d’évaluer l’effet du vent sur la surface de la mer. Nous allons nous concentrer sur l’échelle avec les forces de 6, 7 et 8 pour notre besoin d’explications. Il existe en effet un lien direct entre l’échelle de Beaufort et l’homologation des yachts (voir la photo ci-dessus de l’échelle pour mieux comprendre la graduation entre les forces du vent).

Les yachts CE CLASSE A sont conçus pour de grands voyages en mer (partout), au cours desquels le vent peut dépasser la force 8 sur l’échelle de BEAUFORT et les vagues peuvent égaiement dépasser une hauteur significative de 4 mètres. Ces yachts sont conçus dans une large mesure pour être autosuffisants dans cet environnement plutôt hostile. ATTENTION, dans la plupart des cas, ceci n’est que théorique.

Les yachts CE CLASSE B sont conçus pour des voyages au large des côtes (200 milles et moins) au cours desquels les vents peuvent aller jusqu’à la force 8 (ne dépassant pas) et les vagues peuvent atteindre une hauteur jusqu’à 4 mètres (ne dépassant pas).

Les bateaux CE CLASSE C sont conçus pour les voyages à proximité des côtes et dans les grandes baies, de grands estuaires, lacs et rivières au cours desquels les vents peuvent aller jusqu’à la force 6 (ne dépassant pas) et les vagues peuvent atteindre une hauteur de 2 mètres (ne dépassant pas).

Les bateaux CE CLASSE D sont conçus pour des sorties en eaux protégées, par exemple sur des petits lacs, rivières et canaux au cours desquels les vents peuvent aller jusqu’à la force 4 et les vagues peuvent atteindre une hauteur jusqu’à 0,30 mètre (moins de 1 pied).

Les règles d’homologation CE pour construction et vente de bateaux sont élaborées pour évaluer la résistance structurelle et l’intégrité des parties essentielles de la coque, la fiabilité et la fonction de la propulsion, systèmes de direction, la production d’électricité et toutes les autres fonctions installées à bord qui contribuent à garantir les principaux services essentiels du yacht.

Vous comprenez donc qu’un yacht CE CLASSE A respectera un protocole de construction beaucoup plus rigoureux qu’un yacht CE CLASSE B et successivement… Bien sûr, il est strictement déconseillé de naviguer au-delà d’une force 6 pour la plaisance et ce peut importe la classe A ou B question de sécurité, confort et afin que le plaisir soit toujours au rendez-vous. Mais pour que le plaisir soit toujours omniprésent, consulter toujours la météo avant chaque départ en mer et surtout contrôlez la météo toutes les heures. De plus, il faut toujours avoir à bord le matériel de sécurité selon le type de navigation que l’on pratique et selon les lois et règlements en vigueur dans le pays où l’on navigue et n‘hésitez pas à être encore plus prévoyants.

Il est évident, qu’en cas de mauvais temps par exemple, il vaut mieux se retrouver dans un yacht de CLASSE A qui aura nécessairement une meilleure marge de sécurité et ce, peu importe les conditions de mer… Avant d’acheter un bateau neuf ou d’occasion, demandez toujours la classification de votre futur yacht, ce document est impératif pour sa nouvelle immatriculation (en Europe).

Un Certificat Type (ou homologation type) est généralement délivré pour les bateaux fabriqués en série par différents chantiers navals, notamment les européens.

Il existe plusieurs sociétés de classification capables de réaliser l’homologation CE pour construction et vente de bateaux, les principales sont : RINA (Registro Italiano Navale), BV (Bureau Veritas), DNV (Det Norske Veritas), Germanischer Lloyd, LR (Lloyd’s Register).

Il existe également d’autres sociétés de classification pour les navires construits ou vendus hors UE comme par exemple : ABS (American Bureau of Shipping) ou le NK (Nippon Kaiji). Il existe aussi d’autres types d’homologations comme celle du MCA (UK – Maritime and Coastguard Agency), qui n’est cependant pas un organisme de classification. Nous en ferons d’autres articles sur les classifications commerciales plus tard.

N’hésitez pas à nous contacter pour tout besoin d’informations supplémentaires sur la classification CE de yachts, l’équipe de YACHTS INVEST est à votre disposition.